Chant Diphonique

Qu’est-ce que le Chant Diphonique ?

J’ai opté pour mettre à votre disposition différentes pistes suceptibles de satisfaire votre curiosité légitime. Tout cela n’a aucun caractère exhaustif.

Concernant ce que désigne le terme “Chant Diphonique”, voici une explication de référence…

Dans les années 1970, rendons à TRAN Quang Haï ce qui est à TRAN Quang Haï  (T.Q.H.), c’est lui qui a déterminé, au sein de la sphère francophone, cette technique vocale sous le terme “chant diphonique”  (après avoir penché pour “chant harmonique”). Les anglo-saxons parlent d’Overtone .

Le Chant Diphonique est une technique vocale permettant à une personne de produire un timbre vocal caractérisé par deux notes de fréquences différentes et ceci simultanément. Il s’agit donc de faire du chant polyphonique (à plusieurs voix) au moyen d’un seul organe vocal combinant d’une part divers types de voix (de poitrine, de tête…) et d’autre part divers positionnements de la langue ou des lèvres.

Bien que la plupart des techniques d’émissions diphoniques soient fondées sur un agencement ou un usage particulier des cavités bucco-nasales, on distingue aussi le chant de gorge ou encore Chant Harmonique (* T. Q. H., se dédira par la suite de cette seconde appellation, comme étant une redondance) permettant également de produire plusieurs sons à la fois : un bourdon grave est produit avec la gorge tandis que des harmoniques aiguës sont produites simultanément par amplification et résonance.

La seconde voix, ou l’Harmonique, est dans un rapport de valeur exact de fréquences avec celle de la voix de base, dîte H1 (H pour Harmonique), aussi  bourdon ou encore fondamentale. Elle sera égale à deux fois la fréquence du bourdon (H2), trois fois (H3), quatre (H4), etc.

Par exemple, une tonalité à hauteur de 120 Hz, la deuxième Harmonique (H2) sera à 240 Hz, la troisième (H3) à 360 Hz, la quatrième (H4) à  480 Hz. À savoir aussi ; H2 sera l’octave 1 de la fondamentale (H1) car son double, et le double de H2, donc l’octave 2, sera H4. Et ainsi de suite…

Concernant les rapports musicaux :

Dans la succession des harmoniques, le rapport de H2 (octave de H1) et de H3, H3 correspond musicalement à une quinte et H6 (son double), sera la quinte de l’octave suivant.

De même le rapport entre H4 (octave 2 de H1) et H5, H5 correspond à la tierce ( H10, son double, sera la tierce de l’octave suivant)… Et nous pouvons dévelloper davantage encore cela…

Bref, l’échelle des Harmoniques, quelque soit la tonalité de base, obéit à un ordre mathématique et immuable.

Professeur Tran Quang Haï

J’ai eu la joie de  rencontrer Haï  à plusieurs reprises lors de stages organisés par Gérard Bertin. Hormis la richesse de ses connaissances, de sa personnalité et de son humanité, je lui suis d’une reconnaissance infinie de m’avoir fait découvrir, toucher et révéler ce joyau qui sommeillait en moi. Je lui rend ici un sincère hommage.

Suite à sa disparition, non seulement Haï va grandement nous manquer, mais aussi le site dédié à cette discipline qu’il avait réalisé,  véritable mine, a malheureusement été supprimé. Nous avons sa collaboration à cet article sur le sujet

Voici une vidéo d’antologie .. Gratitude infinie Haï.

Ainsi que dans cet article dans les Cahiers d’ethnomusicologie

Cultures et Traditions

Expressions

Le groupe de Tuva Huu-Huut-Tu ,

mais aussi Kongal Ol Ondar

et parmi les jeunes héritiers ce la culture Tuva, il y a Данил Данжеев, Эзендей Балбин

Parmi les artistes occidentaux s’incrivant dans la le culture mongole, Stéphane LOVATO, l’impayable Alexander Glenfield

Meikhaneh avec J. CURTET, ce dernier a contribué au film “Voyage en Diphonie“.

Support à la prière dans certains monastères tibétains tel celui de Gyuto

En Afrique du Sud, chez le peuple Xhoza

Recherches

À propos du Chant des Steppes

Saluons avec admiration la brillante  thèse de doctorat de Johanni Curtet – Cahiers d’ethnomusicologie

L’usage du chant diphonique à la pré-histoire ( aussi sur Ytube) : https://spectrum.library.concordia.ca/id/eprint/980635/

Diphonies Contemporaines et plurielles

Voici un documentaire instructif sur la diphonie (sous-titre en français). Cette autre vidéo nous explique le son et les harmoniques.

Un annuaire très large et réunissant nombre de talents de par le monde : https://www.overtone.cc/

Wollfgang SAUS, est très actif tant en production qu’en recherche.

MuOM, un choeur espagnol de Barcelonne.

Jim Cole et son projet Spectral Voices

A. Holte, cet artiste est de formation classique, mais propose des choses très inspirantes

La fascinante Anna-Maria Hefele et son académie

Approches thérapeutiques

 Il s’impose rapidement à mon esprit, il s’agit de Tom Kenyon

La subsistance d’un média originel, et shamanique

Chez les Kornblum, c’est aussi une affaire familiale

Dominique Bertrand, chercheur, Président du Centre internationale de musicothérapie et doux compagnon croisé il fut un temps.

Magie des Sons, un groupement de praticiens